Le Musée National de la Famine dans Strokestown Park

National Famine Museum Panels Strokestown House

Considérée comme la plus grande catastrophe sociale européenne du XIXème siècle, la Grande Famine irlandaise des années 1840 a décimé l’île d’Irlande, puisque plus de deux millions de personnes, soit près d’un quart de la population totale, sont mortes ou ont émigré. Le Musée National de la Famine de Strokestown raconte ce chapitre tragique de l’histoire irlandaise au travers des mots et des histoires des personnes mêmes qui l’ont vécue, tout en établissant des parallèles avec les événements contemporains de la famine. 

Lorsque Jim Callery, fondateur de Westward Group, a exploré le manoir suite à son achat en 1979, il a découvert des lettres et des documents relatifs à la propriété. Parmi ceux-ci, une lettre datée de 1846, écrite au Major Denis Mahon, ancien propriétaire de Strokestown Park, par un de ses locataires, implorant une quelconque forme d’aide car la récolte de pommes de terre avait été mauvaise. Cette lettre n’était que la partie immergée de l’iceberg – plus on découvrait de documents plus il était clair que les archives de Strokestown Park révélaient une vision vivante et émotionnelle des réalités de la vie en Irlande pendant la famine ; ils sont aujourd’hui considérés comme l’une des plus grandes collections au monde de documents liés à la famine. 

 

Par l’utilisation des sources d’archives et des objets originaux, le Musée National de la Famine vous raconte l’histoire des locataires et des propriétaires, du coût humain et des effets à long terme. Il vous emmène dans un voyage à travers la faim et l’expulsion, la migration et l’émigration assistée, les morts tragiques et les assassinats et vous donne une vision d’un événement cataclysmique qui a changé l’Irlande à jamais. Nous nous réjouissons donc de vous accueillir pour vous faire partager tout ceci.